En plus de ses nombreuses vertus anti-stress, la respiration contrôlée utilisée en sophrologie aurait un impact positif sur le cerveau, selon une récente étude.

Les chercheurs de la NorthShore University Hospital de Long Island se sont penchés sur les bienfaits de la respiration profonde sur le cerveau. Pour réaliser leur étude, ils ont utilisé une méthode relativement peu connue qui consiste à placer des électrodes afin d’observer l’activité cérébrale en état de conscience. Mieux que l’IRM, cette technique permet d’être témoin de la moindre réaction du cerveau.

En observant les réactions cérébrales, les chercheurs ont ainsi pu valider que la respiration consciente et contrôlée :

  • apportait un apaisement visible grâce aux électrodes ;
  • permettait une meilleure maîtrise de soi ;
  • améliorait les capacités de concentration.

 

L’étude puibliée dans le Journal of Neurophysiology en septembre 2017 soulève à quel point une bonne maîtrise de la respiration pourrait permettre à chacun de retrouver rapidement un état de bien-être, de maîtriser ses émotionset d’améliorer ses capacités cognitives.